Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Abbé Yves GROSJEAN


installation-yves-grosjean

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Rechercher

Le saint du jour

Le psaume du jour

 

 

9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 08:17

Ils sont catholiques, mais n’avaient peut-être pas, il y a des années, la foi suffisante pour devenir prêtre, pour renoncer au mariage et pour passer des années au séminaire. Des années plus tard, mariés pour certains, pour exprimer au mieux cette foi, ils sont devenus diacres. « Le prêtre donne sa vie à Dieu, le diacre partage sa vie entre sa famille et Dieu », estime le père Emmanuel Pic, prêtre à Dijon (paroisse Saint-Pierre) et blogueur actif.

Le diacre, c’est une personne ayant reçu le premier degré du sacrement de l’ordre dans l’Église catholique romaine, l’Église anglicane ou dans une Église orthodoxe. Les prêtres, eux, ont reçu le second degré du sacrement de l’ordre. Le rôle de ces diacres est de « collaborer avec l’évêque, mais surtout de servir l’Église dans tous les domaines », explique le père Emmanuel Pic.

Pas des suppléants au manque de prêtres

Samedi, à Chevigny-Saint-Sauveur, c’est Mgr. Minnerath en personne qui a procédé aux ordinations de quatre nouveaux diacres permanents . Désormais, ces quatre hommes, mariés et pères de famille, pourront célébrer des baptêmes, des enterrements… « Les diacres offrent un service de l’Église », note le père Pic. Au quotidien, « le diacre est au service des autres. Il prépare des actions de charité, les mariages, les funérailles. » Dans de nombreuses paroisses aujourd’hui, le diacre est donc devenu indispensable. Pour le père Pic en effet, « le diacre participe à la révolution silencieuse de l’Église. Aujourd’hui, le prêtre n’est plus seul, mais aidé de tous les catholiques. » Et s’il n’a lui pas de diacre dans sa paroisse, le père Pic le « regrette. Le diacre peut être un vrai plus pour le prêtre, mais aussi pour les fidèles. » Dans une église catholique souffrant du manque de vocations, le diacre est en effet un véritable interlocuteur en plus pour les fidèles..

Alors, pour combler ce manque de curés, les diacres pourraient-ils être amenés à prendre encore plus de place dans l’Église catholique ? Rien n’est moins sûr. Car l’Église ne souhaite pas que les diacres soient vus comme des suppléants du prêtre. « Les évêques veilleront à ce que l’image donnée par les diacres ne soit pas celle de la suppléance des prêtres mais de la communion avec eux dans l’exercice du sacrement de l’Ordre », expliquait ainsi l’Assemblée des Évêques, à Lourdes en 1996. Pour le père Pic aussi « le diacre n’est pas là pour remplacer le prêtre. » Et s’il manque des prêtres, pour le père Pic, c’est avant tout « qu’il manque des chrétiens ». Et ça, les diacres ou la possibilité pour les prêtres de se marier n’y changeront rien.

René, 60 ans, Bernard, 56 ans, Yvan, 43 ans, et Victor, 56 ans, sont tous mariés et pères de famille. Catholiques pratiquants de longue date, leurs chemins vers le diaconat sont loin d’être similaires pour autant. Nous les avons rencontrés la veille de leur ordination. Yvan, négociant en vin, a découvert l’Église il y a une dizaine d’années. Il explique : « Je me suis beaucoup investi dans des mouvements comme le secours catholique, j’ai découvert une Église très investie au service des plus pauvres. Je me suis senti appelé par le diaconat. » René a également suivi une démarche volontaire puisqu’il s’est proposé il y a 12 ans. « J’étais trop engagé dans ma vie professionnelle, j’avais charge de famille. On m’a conseillé d’attendre. » Nullement découragé, il a réitéré sa demande il y a cinq ans. Enfin Bernard, très engagé dans sa paroisse, a lui été sollicité pour devenir diacre. La réflexion qui a suivi, il l’a engagée avec son épouse, comme les quatre autres diacres. « Nos épouses ont été étroitement associées à notre formation. Si elles n’avaient pas été d’accord, nous ne pourrions pas être ordonnés. La priorité reste à nos couples, puis nos enfants, le diaconat vient ensuite », indique René. Les quatre hommes parlent d’une même voix pour évoquer le rôle du diacre. « On se met au service de l’Église, même si nous ne sommes pas là pour remplacer les prêtres. Le jour de l’ordination, nous recevons chacun une mission spécifique, qui a été affinée lors de notre préparation. »

Rappelons que le diacre peut baptiser, célébrer des enterrements, mais ne peut pas confesser ou célébrer l’Eucharistie pendant la messe. Avec René, Bernard, Yvan et Victor, le diocèse de la Côte-d’Or compte actuellement 36 diacres.

Source : BP du 09/02/2014

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse.bligny
commenter cet article

commentaires

LA PAROISSE

 

 

 

Le Blog de la paroisse est tenu par des laïcs, pour les actes de catholicité ou pour contacter

le secrétariat de la paroisse vous pouvez le faire au

03 80 20 10 41 et à l'adresse :

martine-germain@wanadoo.fr


:

   

 

Pour écrire au "blog", vous pouvez utiliser l'adresse suivante:


paroissebligny@yahoo.fr


Les annonces du mois :

 


SEPTEMBRE 2013

 

 


 

 

 

  •  

 

 

 

 

IMG_6445--2-.JPGC'est en vain qu'on cherche à remplacer Dieu. Rien ne saurait combler le vide de son abse

EVANGILE DU JOUR