Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Abbé Yves GROSJEAN


installation-yves-grosjean

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Rechercher

Le saint du jour

Le psaume du jour

 

 

3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 06:10

L'histoire commence sur une plage, quand Anne-Dauphine remarque que sa petite fille marche d'un pas un peu hésitant, son pied pointant vers l'extérieur. Après une série d'examens, les médecins découvrent que Thaïs est atteinte d'une maladie génétique orpheline. Elle vient de fêter ses deux ans et il ne lui reste plus que quelques mois à vivre. Alors l'auteur fait une promesse à sa fille : "Tu vas avoir une belle vie. Pas une vie comme les autres petites filles, mais une vie dont tu pourras être fière. Et où tu ne manqueras jamais d'amour." Ce livre raconte l'histoire de cette promesse et la beauté de cet amour. Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu'on ne peut ajouter de jours à la vie. Extrait :

D"Ce soir, j'ose le dire : la vie de Thaïs est un trésor. Un concentré d’Amour qu’elle insuffle autour d’elle avec générosité. Combien de personnes sont venues lui rendre visite, par solidarité, par compassion, par affection, peu importe la raison, et sont reparties bouleversées, retournées ? Mais pas bouleversées comme on pourrait l’entendre face à un choc brutal. Pas anéanties. Pas traumatisées. Non.Bouleversées parce qu’elles ont perçu autre chose, au-delà de la douleur et de la faiblesse. Elles ont côtoyé une maladie bien plus contagieuse…Je me rappelle cette infirmière de nuit à Marseille. Je ne l’avais pas entendue entrer dans la chambre de Thaïs. Elle est restée là un petit moment, s’affairant auprès de ma fille. Elle n’est pas sortie tout de suite, après. Elle s’est assise au bout de mon lit. Et m’a confié, la voix cassée : “Que se passe-t-il ici ? Il y a quelque chose de spécial dans cette chambre. Je ne sais pas ce que c’est, mais c’est particulier. On côtoie le pire et pourtant on se sent bien. On ressent plein de douceur. Et même du bonheur. Pardon si ça vous choque, mais je ne peux pas le garder pour moi.” Je n’avais pas saisi ce qu’elle voulait dire alors. Aujourd’hui, tout s’éclaire.”
Un formidable témoignage, bouleversant, qui montre que l'amour est victorieux de la pire des maladies.
"Près de deux ans auparavant, en apprenant l'étendue des dégâts que provoquerait sa maladie, je m'étais posé une question : "Que lui restera-t-il ?" L'amour. Il lui restera l'amour. Celui que l'on reçoit. Et celui que l'on donne aussi."

Partager cet article

Repost 0
Published by paroisse.bligny - dans Témoignages
commenter cet article

commentaires

LA PAROISSE

 

 

 

Le Blog de la paroisse est tenu par des laïcs, pour les actes de catholicité ou pour contacter

le secrétariat de la paroisse vous pouvez le faire au

03 80 20 10 41 et à l'adresse :

martine-germain@wanadoo.fr


:

   

 

Pour écrire au "blog", vous pouvez utiliser l'adresse suivante:


paroissebligny@yahoo.fr


Les annonces du mois :

 


SEPTEMBRE 2013

 

 


 

 

 

  •  

 

 

 

 

IMG_6445--2-.JPGC'est en vain qu'on cherche à remplacer Dieu. Rien ne saurait combler le vide de son abse

EVANGILE DU JOUR