Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Abbé Yves GROSJEAN


installation-yves-grosjean

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Rechercher

Le saint du jour

Le psaume du jour

 

 

25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 05:07

Quelles résolutions choisir, pour un carême bénéfique ? Dans ce domaine, les idées des uns peuvent servir aux autres. Invitation au témoignage, à partir de celui d’une jeune mère de famille.

Zoom

« J’avoue : j’ai du mal avec le jeûne… J’arrive bien à supprimer le petit verre de vin du midi, ou le sucre dans mon café… Mais pour une mère de famille (gourmande, en plus), qui passe en partie sa vie dans la cuisine, difficile de prendre un seul repas dans la journée sans grignoter en dehors, ou de jeûner au pain et à l’eau. Et puis, J’essaie toujours avec une arrière-pensée : perdre, faisant ainsi d’une pierre deux coups, mes kilos en trop ! Le résultat obtenu est alors à l’inverse de celui escompté : les yeux rivés sur ma balance plus que sur le Christ, je me centre sur moi-même.

Qu’à cela ne tienne, je mise sur d’autres formes de pénitenceEn tâchant de rester modeste dans mes choix, pour pouvoir les tenir – qui trop embrasse mal étreint – et de leur donner du sens. Une résolution me plaît bien : le « zéro bague » ; du premier au dernier jour du carême, je ne garde que mon alliance et mon dizainier. Mes mains me rappellent alors fréquemment qu’« ah, oui, c’est le carême », et me ramènent à l’essentiel : le sacrement de mon mariage et mon alliance avec le Christ, par Marie. Un petit acte de dépouillement pas compliqué (il y en a d’autres du même genre), qui me décentre de moi pour me centrer sur Dieu.

Car voilà la vraie question : comment profiter du carême pour se (re)centrer sur le Christ et approfondir sa relation avec Lui ? 
Chaque année, je choisis de me nourrir davantage des deux nourritures de la vie chrétienne que sont sa Parole et son Corps. Pour commencer, je prends la résolution de lire chaque soir les textes liturgiques du lendemain, dans mon lit, avant d’éteindre la lumière. Un régime bénéfique : la Parole de Dieu n’est pas une parole ordinaire, mais un guide, une force, qui éclaire et transforme. Surtout si on l’associe à l’Eucharistie. Maman de jeunes enfants, il ne m’est guère possible d’aller à la messe chaque jour. Mais pendant le carême, on peut faire mieux que le « minimum syndical » de la messe du dimanche ! J’essaie d’y aller le jeudi (jour de la Cène) et/ou le vendredi (jour de la Passion). Avec d’autres mères, on a même mis sur pied une « garderie de carême ». On s’y relaie, et on s’arrange pour que celle qui est « de garde » puisse quand même communier.

Puiser à ces deux sources fait grandir la charité. 
Au soir de cette vie, c’est sur elle que nous serons jugés, a dit saint Jean de la Croix (et pas sur l’ascèse, ni même la foi ou l’espérance, comme le dit aussi saint Paul). Dans ce domaine, pas besoin d’aller chercher bien loin : la charité commence à la maison, avec les enfants ou le conjoint, ou dans le quartier et au bureau, avec les voisins et les collègues. N’ayant pas l’étoffe (ni la vocation) d’une Jeanne Jugan (qui a fondé les Petites sœurs des pauvres en commençant par offrir son lit à une petite vieille abandonnée), ou d’un Maximilien Kolbe (qui a donné sa vie pour son prochain), je parie déjà sur de petits actes simples : sourire ou parole gentille donnés alors qu’on sent la fatigue ou qu’on n’a pas le moral ; réplique qu’on garde face à une phrase blessante ; petite attention délicate (« Chéri(e), veux-tu une tasse de café ? ») à travers laquelle on cherche à « s’oublier pour faire plaisir aux autres », comme disait sainte Thérèse. Multiplier de tels actes permet de trouver le Christ, présent en chacun de nos frères. Le carême peut alors aider à prendre de bonnes habitudes que l’on pourra garder par la suite. »

Élisabeth de Baudoüin


Et vous, quelles sont vos résolutions de carême ? Arrivez-vous à jeûner ? Mettez-vous l’accent sur la charité ? Ou sur la prière ? Autre ? Partagez vos idées, qui peuvent servir à d’autres !

Les papes et le carême

 

Message du pape Benoît XVI pour le carême 2012Extrait.

« Le Carême nous offre encore une fois l’opportunité de réfléchir sur ce qui est au cœur de la vie chrétienne : la charité. En effet, c’est un temps favorable pour renouveler, à l’aide de la Parole de Dieu et des Sacrements, notre itinéraire de foi, aussi bien personnel que communautaire. C’est un cheminement marqué par la prière et le partage, par le silence et le jeûne, dans l’attente de vivre la joie pascale ».

Jean Paul II et le jeûne. Extrait de l’Angélus du 10 mars 1996.

« Entre autres significations, le jeûne pénitentiel a précisément pour but de nous aider à retrouver l’intériorité. L’effort de modération dans la nourriture s’étend aussi à d’autres choses qui ne sont pas nécessaires et apporte un grand soutien à la vie de l’esprit. 
Sobriété, recueillement et prière vont de pair.
On peut faire une application opportune de ce principe en ce qui concerne l’usage des moyens de communication de masse. Ils ont une utilité indiscutable mais ils ne doivent pas devenir les « maîtres » de notre vie. Dans combien de familles le téléviseur semble remplacer, plutôt que faciliter, le dialogue entre les personnes ! Un certain « jeûne », dans ce domaine aussi, peut être salutaire, soit pour consacrer davantage de temps à la réflexion et à la prière, soit pour cultiver les rapports humains ».

 

Source : Famille Chrétienne

Partager cet article

Repost 0
Published by paroisse.bligny - dans Carême
commenter cet article

commentaires

LA PAROISSE

 

 

 

Le Blog de la paroisse est tenu par des laïcs, pour les actes de catholicité ou pour contacter

le secrétariat de la paroisse vous pouvez le faire au

03 80 20 10 41 et à l'adresse :

martine-germain@wanadoo.fr


:

   

 

Pour écrire au "blog", vous pouvez utiliser l'adresse suivante:


paroissebligny@yahoo.fr


Les annonces du mois :

 


SEPTEMBRE 2013

 

 


 

 

 

  •  

 

 

 

 

IMG_6445--2-.JPGC'est en vain qu'on cherche à remplacer Dieu. Rien ne saurait combler le vide de son abse

EVANGILE DU JOUR