Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Abbé Yves GROSJEAN


installation-yves-grosjean

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Rechercher

Le saint du jour

Le psaume du jour

 

 

3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 04:48

 

Pourquoi un "mois du Rosaire"?

 

Le mois d'octobre est traditionnellement consacré au Rosaire, c'est-à-dire à la prière par Marie. Le mois de mai, en effet, est déjà consacré à Notre-Dame: nous lui exprimons alors tous nos sentiments de filiale affection, notre confiance et notre plus profond respect. Mais au mois d'Octobre, l'Eglise honore plus particulièrement Marie comme celle qui nous obtient les victoires dans les situations les plus difficiles.

 

Que faire en ce mois du Rosaire?

 

Comme au mois de mai, aménageons plus particulièrement notre "coin-prière", si nous n'en n'avons pas, c'est le bon moment, en l'honneur de Marie. Une croix et une image de Marie sont suffisants, il n'est point besoin de transformer votre salon ou votre chambre en oratoire. Le Rosaire est la dévotion mariale par excellence. Pour prier Notre-Dame, il tient la première place. La Sainte Vierge elle-même l'a demandé, avec insistance, au cours de ses différentes apparitions, à Fatima (Portugal) surtout.

 

"Le rosaire est comme une longue chaîne qui relie le Ciel et la terre: une des extrémités est entre nos mains et l'autre dans celles de la Sainte Vierge. Tant que le Rosaire sera récité, Dieu ne pourra abandonner le monde, car cette prière est puissante sur son coeur. (...) Il n'y a pas de prière qui soit plus agréable à Dieu que le Rosaire. (...) Le mois d'Octobre est là. L'Eglise appelle ses enfants à réciter ensemble la belle prière du Rosaire." (Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus)

 

En ce mois du Rosaire, disons tous, notre chapelet, en famille ou seul. On peut ne réciter le Rosaire qu'en partie: une seule série de mystères à la fois, ou même une seule dizaine de chapelet. " Le Rosaire, lentement récité et médité en famille, en communauté, personnellement, vous fera entrer peu à peu dans les sentiments du Christ et de sa Mère, en évoquant tous les évènements qui sont la clé de notre salut." (Jean-Paul II, homélie, 6 mai 1980)

 

Pour marquer le mois du Rosaire, on peut aussi choisir les Litanies de la Sainte Vierge. Mais pensons également à l'Angélus, au souvenez-vous, au Magnificat, à l'Ave Maria stella ou tant d'autres belles prières à puiser dans les trésors de la liturgie. Ce peut-être aussi le moment de commencer ou de reprendre la pratique des cinq premiers samedis du mois, demandée par Notre-Dame à Fatima.

 

 

Notre-Dame du Rosaire

"Je suis Notre-Dame du Rosaire" (Fatima, 13 octobre 1917)

 

A chacune de ses six apparitions, notre mère du Ciel a tenu à répéter sa demande, toujours dans les mêmes termes, avec la même insistance: "Récitez le chapelet tous les jours!" C'est dire à quel point cette belle prière, tellement traditionnelle dans l'Eglise, plaît souverainement à son coeur de Mère.

La Vierge de Fatima vient nous révéler que le chapelet, loin d'être une dévotion tout à fait secondaire et facultative, est la condition la plus ordinaire pour obtenir infailliblement toutes les grâces que nous lui demandons.

Oui, elle est la Médiatrice de toutes grâces, de par le bon plaisir de son Fils. Mais ce torrent de faveurs qu'elle retient dans son Coeur, elle ne veut le déverser sur chacune de nos âmes, de nos familles, de nos patries et sur le monde, qu'en réponse à l'imploration humble et suppliante de nos innombrables chapelets.

Si, de même qu'à Lourdes, elle voulut apparaître à la Cova da Iria tenant à la main cet instrument béni, guide de notre prière, c'était pour montrer qu'il était le plus sur moyen, parce que le plus facile, le plus humble, pour gagner son Coeur et obtenir des grâces. Tel est bien l'esprit du message de Fatima qui, sur ce point, ne fait que reprendre et développer celui de Lourdes, mais avec plus de vigueur encore.

 

 

 

Qu'est-ce-que le Rosaire?

 

Le Rosaire est une prière que l'on adresse à Marie.

Recommandée par tous les papes, demandée par Marie à de très nombreuses apparitions, cette prière fait partie du trésor de l'Eglise depuis des siècles.

 

Son histoire...

 

Dès le Moyen Age, au XIème siècle, il existait bien des formes de prière mariale, basées sur la répétition du Je vous salue, Marie, en l'honneur des joies de Notre-Dame, puis des sept Douleurs de Marie. Mais c'est saint Dominique qui, à la suite d'une apparition de la Sainte Vierge, l'a instauré sous sa forme actuelle, au début du XIIIème siècle, pour lutter contre l'hérésie des albigeois. Pour répondre à la violence des ennemis de l'Eglise, saint Dominique n'a pas utilisé les armes: il a eu foi en la récitation du saint Rosaire qui bientôt s'est répandue dans le monde entier.

Au XVème siècle, le dominicain Bienheureux Alain de la Roche et plus tard au XVIIIème siècle, saint Louis-Marie Grignion de Monfort, se sont efforcés de continuer l'oeuvre de saint Dominique en invitant les catholiques à réciter avec ferveur leur chapelet. La fête du Rosaire, célébrée le 7 octobre, a été instituée en remerciement de la victoire navale de Lépante (1571) sur les Turcs. Cette victoire libérait toute le Chrétienté d'une grave menace d'invasion. Elle a été obtenue grâce à la récitation du chapelet par tout le monde chrétien, à la demande du pape saint Pie V.

 

Rosaire et chapelet...

 

Le ChapeletChapelet en bois

 

Le mot "chapelet" remonte au moyen âge: c'était alors la coutume d'offrir à des personnes de haut rang que l'on voulait honorer, une couronne de roses appelée "chapel". Notre chapelet actuel en est une survivance: c'est une couronne non pas de roses, mais de Je vous salue Marie que nous offrons à la très Sainte Vierge pour l'honorer. D'où le nom du "Rosaire".

Un chapelet est structuré de la façon suivante:

- D'abord, une croix, un premier gros grain, trois grains, un deuxième gros grain.

- Puis, en boucle, cinq séries de : un gros grain (Notre Père) et dix grains, (Je vous salue Marie), à la fin desquels on dit un Gloire au Père. Cet ensemble constitue une "dizaine" (Un chapelet entier se compose de 5 dizaines).

 

Comment dire le chapelet?

 

Cela se fait habituellement de la façon suivante:

Pour commencer, le signe de croix.

- Sur la croix: récitation du Credo

- Sur le premier gros grain: récitation du Notre Père

- Sur les trois grains qui suivent: trois Je vous salue Marie, pour saluer Marie fille du Père, Mère du Fils, Epouse du Saint-Esprit.

Ces trois "Je vous salue Marie" représentent aussi la foi, l'espérance et la charité (les vertus théologales)

- Sur le grain suivant: un Gloire au Père

 

Ensuite, chaque dizaine se compose d'une série de " un Notre Père, dix Je vous salue Marie, un Gloire au Père. A chaque dizaine correspond un "mystère" de la vie du Seigneur.

 

Le Rosaire aujourd'hui...enrichi des mystères lumineux

 

Pendant longtemps, le Rosaire complet  a été composé de 3 fois 5 dizaines en méditant les mystères joyeux, douloureux et glorieux de la vie de notre Seigneur: soit un total de 150 Je vous salue Marie, le même nombre que celui des psaumes.

L'Eglise aujourd'hui nous encourage à conserver - ou à reprendre - la prière du Rosaire (cf CEC 1674), le pape Jean-Paul II a été le grand chantre du Rosaire, prière qu'il aimait particulièrement. Pour nous encourager à réciter notre Rosaire, il a publié en 2002 une magnifique lettre apostolique: Le Rosaire de la Vierge Marie. Et pour dire le Rosaire, il nous a fait le don d'une nouvelle série de mystère, les "mystères lumineux". "Réciter le Rosaire n'est rien d'autre que contempler avec Marie le visage du Christ..." (RVM 2). "Une prière aussi facile, et en même temps aussi riche, mérite vraiment d'être découverte par la communauté chrétienne." (RVM 43)

 

Les 20 mystères du Rosaire 

 

1. Les mystères joyeux (Mystères de l'enfance de Jésus)

 

  • l'annonciation
  • la Visitation
  • la Nativité
  • la Présentation au Temple
  • Le Recouvrement de Jésus au Temple

 

2. Les mystères lumineux (Le temps de sa vie publique)

 

  • le Baptême de Notre Seigneur
  • les Noces de Cana
  • la prédication et l'appel à la conversion
  • la Transfiguration
  • l'institution de l'Eucharistie

 

3. Les mystères douloureux (Le temps de la Passion)

 

  • l'Agonie
  • la Flagellation
  • le Couronnement d'épines
  • le Chemin de croix
  • la Mort de Jésus sur la croix

 

4. Les mystères glorieux ( Nous contemplons la Gloire du Ressuscité)

 

  • la Résurrection
  • l'Ascension
  • la Pentecôte
  • l'Assomption de Notre-Dame
  • son Couronnement au Ciel

La répartition dans le temps

 

Depuis l'introduction des mystères lumineux, en 2002, Jean-Paul II propose maintenant (RVM 38):

  • Les lundis et samedis.....................................les mystères joyeux
  • Les mardis et les vendredis...........................les mystères douloureux
  • Les jeudis...........................................................les mystères lumineux
  • Les mercredis et les dimanches...................les mystères glorieux

 

Les "fruits du mystère"

 

Ce sont les grâces à demander: elles correspondent au mystère contemplé. Par exemple, pour l'Annonciation, la "dominante" du mystère est l'humilité: on demande cette grâce plus particulièrement. Il y a tradionnnellement des "fruits" indiqués pour chacun des mystères, mais il n'y a rien d'exclusif ni d'obligatoire dans ces orientations: on peut penser à d'autres "pistes".

 

1. Pour les mystères joyeux

 

  • Annonciation..................................................l'humilité, la joie de notre salut
  • Visitaion..........................................................la charité fraternelle, le désir de porter Jésus à notre prochain
  • Nativité............................................................l'esprit de pauvreté, le détachement des richesses, la paix
  • Présentation au Temple.............................l'obéissance, l'esprit d'offrande et de sacrifice, la pureté du corps et de l'esprit
  • Recouvrement de Jésus au Temple........la recherche de Dieu en toutes choses, la véritable sagesse

2. Pour les mystères lumineux

 

  • Baptême de Notre Seigneur......................la fidélité aux promesses de notre baptême
  • Noces de Cana............................................la confiance en l'intercession de la Très Sainte Vierge en toutes circonstances
  • Prédication et appel à la conversion........écouter la parole de Dieu et la mettre en pratique
  • Transfiguration.............................................le recueillement et la prière
  • Institution de l'Eucharistie..........................la dévotion au Saint Sacrement, l'union à Dieu et l'unité entre nous

3. Pour les mystères douloureux

 

  • Agonie...............................................................la contrition de nos péchés
  • Flagellation......................................................la mortification des sens
  • Couronnement d'épines...............................la mortiifcation de l'amour-propre, de l'esprit et des coeurs
  • Chemin de croix..............................................la patience dans nos épreuves, nos "croix"
  • Mort de Jésus sur la croix.............................la conversion des pécheurs, le soulagement des âmes du Purgatoire, la persévérance de tous

4. Pour les mystères glorieux

 

  • Résurrection....................................................la foi
  • Ascension........................................................l'espérance et le désir du Ciel
  • Pentecôte.........................................................la charité et les dons du Saint Esprit
  • Assomption de Notre-Dame........................la grâce d'une bonne mort, prier pour les mourants
  • Couronnement de la Sainte Vierge............une grande dévotion à Marie et à son coeur immaculé, et une entière confiance en sa protection

Un chapelet entier se compose de cinq dizaines: l'une ou l'autre des séries des mystères. On peut aussi ne dire qu'une seule dizaine, en particulier avec de jeunes enfants.

Le rosaire entier se compose maintenant de ces quatre séries de cinq dizaines."Dire le Rosaire" ne signifie pas nécessairement dire l'ensemble de ces 20 mystères. Mais, en méditant sur l'une ou l'autre série, ou même un mystère seulement, nous nous pénétrons de toutes les grâces attachées à chacun de ces épisodes de la vie de Jésus.

 

Une prière très puissante, à la porté de tous

Combien de grâces sont dûes à la récitation du Rosaire!

 

Des victoires obtenues par Marie

 

Déjà, au temps de saint Dominique, en 1213, c'est grâce au Rosaire que fut gagnée la bataille de Muret, menée par Simon de Montfort contre l'armée albigeoise (c'est à dire la dangereuse hérésie cathare).

 

C'est par la prière du Rosaire que le pape saint Pie V (un dominicain) a obtenu la victoire sur les Turcs à Lépante, le 7 octobre 1571. C'est la raison pour laquelle il a institué, à cette date, la fête d'abord appelée Notre-Dame de la Victoire, puis, peu après, Notre Dame du Rosaire.

 

Par le Rosaire, le pape Innocent XI obtint en 1683 la délivrance de Vienne de la menace, toujours renouvelée, de l'Islam.

 

Par le Rosaire, une autre victoire encore contre les Turcs devant Belgrade en 1716: c'est ce qui décida le pape Clément XI à étendre la fête du Rosaire à l'Eglise universelle.

 

Par le Rosaire, saint Louis-Marie Grignon de Montfort forma l'âme chrétienne de la Vendée (XVIIIème siècle)

 

C'est encore la prière du Rosire que la Vierge de Fatima, en 1917, a demandée avec insistance pour sauver les âmes de l'enfer.

 

La victoire de la Marne, pendant la première guerre mondiale (18 juillet 1918), a été reconnue comme une victoire de Notre-dame.

 

En 1946, Vienne voit s'écarter, grâce à la prière du Rosaire, un grave danger d'invasion de la Russie communiste.

 

En 1947, la France est à la veille de la guerre civile. L'intervention de la Sainte Vierge à l'Ile-Bouchard (Indre et Loire) écarte le danger, à la prière de tout le village qui récite le chapelet.

 

Le Rosaire est l'arme des combats de Dieu

 

Le Rosaire est une arme toute pacifique, reçue par saint Dominique des mains de Marie. A toutes les époques, il a été l'instrument des coeurs apostoliques.

"La décadence qui existe dans le monde est sans nul doute la conséquence du manque de prière. Ce fut en prévision de cette désorientation que la Vierge a recommandé avec tant d'insistance la récitation du chapelet (...) Le Rosaire est l'arme la plus puissante pour nous défendre sur le champ de batailles." (Lettre de soeur Lucie de Fatima à un prêtre, 26 novembre 1970)

 

Nous vivons des temps difficiles, comparables - à plus d'un titre - à ceux de Lépante... voire pires. Qui penserait pouvoir s'en tirer par ses seules forces humaines?

"Vierge puissante...Consolatrice des affligés...Secours des chrétiens...Reine de la Paix..." (Litanies)

Marie notre Mère, notre Reine, Marie toute-puissante sur le coeur de Dieu, est toujours là pour nous venir en aide dans toutes nos difficultés.

 

Le chapelet, prière des âmes simples

 

La prière du chapelet n'est pas difficile, elle est à la portée de tous: c'est la seule prière dont nous soyons encore capables lorsque nous sommes très fatigués...C'est la prière des malades: par le chapelet, ils peuvent "valoriser" leurs souffrances, leur inactivité douloureuse, leur impuissance. C'est la prière des âmes simples, des enfants...

 

La prière du chapelet en famille

 

La Sainte Vierge elle-même ne cesse de demander que l'on récite le chapelet tous les jours. A Fatima en 1917, où elle s'est présentée comme "Notre Dame du Rosaire", elle l'a demandé à chacune des six apparitions.

Prenons le temps de dire le chapelet en famille: même les petits de 5 ou 6 ans peuvent en dire une dizaine pour nous. Dire un Rosaire complet ne peut habituellement se faire que dans certaines occasions particulières: pèlerinages, long voyages en voiture...Au quotidien, chaque famille dosera en fonction de la situation.

"Par le Rosaire, on peut tout obtenir" (sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus). Par le Rosaire, aujourd'hui, ne pouvons-nous pas espérer vaincre l'immense indifférence d'un monde sans espérance et conduire les âmes au Paradis de Dieu?

Partager cet article

Repost 0
Published by paroisse.bligny - dans Je vous salue Marie
commenter cet article

commentaires

LA PAROISSE

 

 

 

Le Blog de la paroisse est tenu par des laïcs, pour les actes de catholicité ou pour contacter

le secrétariat de la paroisse vous pouvez le faire au

03 80 20 10 41 et à l'adresse :

martine-germain@wanadoo.fr


:

   

 

Pour écrire au "blog", vous pouvez utiliser l'adresse suivante:


paroissebligny@yahoo.fr


Les annonces du mois :

 


SEPTEMBRE 2013

 

 


 

 

 

  •  

 

 

 

 

IMG_6445--2-.JPGC'est en vain qu'on cherche à remplacer Dieu. Rien ne saurait combler le vide de son abse

EVANGILE DU JOUR