Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Abbé Yves GROSJEAN


installation-yves-grosjean

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Rechercher

Le saint du jour

Le psaume du jour

 

 

6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 04:27



Les bénévoles du Secours catholique récoltent des fonds pour les plus démunis. Photo M. V.

Les bénévoles du Secours catholique récoltent des fonds pour les plus démunis. Photo M. V.

Comme chaque année, dans le cadre de la campagne nationale “10 millions d’étoiles”, les grandes surfaces de Beaune : Leclerc, Carrefour et Intermarché ont accueilli l’antenne du Secours catholique qui proposait des bougies contre un don de 1 € minimum. Le fruit de ces ventes permet de financer une multitude de petites aides aux familles en précarité. Il peut être attribué pour soutenir un jeune en recherche d’emploi, pour financer partiellement son permis de conduire. « Beaucoup de personnes seules sont également suivies régulièrement par l’équipe du Secours catholique de Beaune, et nous souhaitons leur organiser une journée de détente et de loisirs, souligne une bénévole. » De nombreuses familles ont aussi besoin d’aide pour financer en partie des besoins médicaux, pharmaceutiques ou d’éducation. Toutes ces actions ont pour but de redonner de l’espoir et du courage aux personnes les plus démunies

Source : Le Bien Public

Repost 0
Published by paroisse.bligny - dans Secours Catholique
commenter cet article
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 05:29


Cette année encore, l’équipe de Bligny et les jeunes du catéchisme vont proposer les bougies le samedi 3 décembre au Maximarché et chez les commerçants de Bligny. Elles seront aussi proposées à la sortie des messes jusqu’à Noël. Contrairement à la collecte nationale, cette opération permet de financer des actions locales sur nos 23 villages. Si vous pensez à des actions ou à des projets bien précis pouvant aider des familles dans le financement d’un quelconque projet, merci de contacter Jean Debeil (03.80.20.13.66) ou Micheline Carémentrant (03.80.20.13.82). Vous pouvez aussi proposer cette bougie dans vos villages, afin que cette lumière symbolisant l’Avent et la lumière de Bethléem, puisse clairer et “éclairer” de nombreuses familles. Toute l’équipe vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année et vous remercie pour votre générosité.

Repost 0
Published by paroisse.bligny - dans Secours Catholique
commenter cet article
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 06:23

Ce mardi 8 novembre s'est tenue une conférence de presse du Secours Catholique de Côte d'Or, présentant son rapport statistique annuel sur la pauvreté en France.

Ce rapport a illustré une précarité grandissante chez les jeunes. Les chiffres sont parlants : « 12% des personnes accueillies au Secours Catholique ont entre 18 et 25 ans » indique Catherine Ranc, déléguée départementale.
Le chiffre est un peu plus important pour Dijon, en raison du caractère étudiant de la ville.

Claude Chauby, Président de la délégation départementale, précise un point important : « Ce n'est pas le nombre de jeunes en situation précaire qui augmente. C'est que ceux qui le sont, sont de plus en plus pauvres ».

Les jeunes semblent donc subir de plein fouet la crise économique et sociale, alors qu'ils sont paradoxalement plus diplômés qu'auparavant. « La précarité de l'emploi empêche les jeunes d'accéder à des revenus stables qui leur permettraient de construire leur vie » note le rapport.

Le constat est également difficile pour les familles avec enfant. Elles sont de plus en plus nombreuses à demander de l'aide. « Un couple qui a un enfant voit son niveau de vie baisser de 33%. Pour une femme seule, c'est 33% » remarque Catherine Ranc. Ainsi, « dès le moindre incident (perte d'emploi momentanée, enfant malade...), ils plongent » continue la déléguée départementale.

Ainsi, le Secours Catholique a réalisé un ensemble de 14 propositions dans le but de retisser la confiance entre les jeunes et la société. Elles concernent principalement les ressources, l'emploi, l'insertion sociale, le logement, la justice et la parentalité.



Note : en 2010, le Secours Catholique a rencontré 628 800 situations de pauvreté, ce qui représente 1 492 000 personnes (+2,3% par rapport à 2009), dont 790 000 adultes et 702 000 enfants.

Repost 0
Published by paroisse.bligny - dans Secours Catholique
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 06:28

La pauvreté et les inégalités de revenus se sont accrues en France en 2009 du fait de la crise, révèle l’Insee dans son étude sur les niveaux de vie publiée le 30 août. Le Secours Catholique en perçoit quotidiennement les conséquences pour les familles les plus modestes.



Les chiffres de l’Insee parus ce mardi 30 août le confirment : la crise a bel et bien fait d’importants dégâts chez les ménages les plus modestes, ainsi que peuvent le constater au quotidien les bénévoles dans les accueils du Secours Catholique.

Ainsi, selon l’étude de l’Insee, en 2009, le niveau de vie des 10 % des personnes les plus modestes est inférieur à 845 euros par mois, soit 109 euros de moins que le seuil de pauvreté, établi à 954 euros. En revanche, le niveau de vie de la tranche des 10 % les plus aisés est d’au moins 2 986 euros mensuels, soit 3,4 fois plus que celui des 10 % les plus modestes. Il a crû de 0,7 % par rapport à 2008, « ce qui marque un ralentissement dans la progression » de cette tranche de revenus, nuance l’Insee.

Pour autant, selon Bernard Schricke, directeur de l’Action France et Europe au Secours Catholique, le seuil de pauvreté n’est pas le seul critère à retenir pour évaluer le niveau de dénuement. « On peut se situer au-dessus de ce seuil et être malgré tout privé de liberté de choix face aux dépenses, en particulier celles relatives au charges du logement et aux autres charges fixes qui se renchérissent sans cesse », affirme-t-il.

Les plus modestes sont les plus touchés

Les plus modestes sont les plus touchés par la crise, car ce sont eux qui souffrent le plus du chômage. En 2009, les chômeurs représentent 9,8 % des personnes situées au plus bas de l’échelle des revenus contre 8,5 % en 2008.

Il y a là, selon Bernard Schricke, « une fragilisation de la capacité à croire en un avenir meilleur. Des personnes qui ont perdu leur emploi fin 2008-début 2009 sont toujours sans emploi. Le chômage de longue durée continue d’augmenter, sapant les finances et le moral de ceux qui en sont victimes », observe-t-il.

Moins de 773 euros par mois

Au total, 8,2 millions de personnes (soit 13,5 % de la population) vivent en 2009 au-dessous du seuil de pauvreté, contre 7,8 millions en 2008. La moitié de ces personnes vivent même avec moins de 773 euros par mois, constate l’Insee.

Cela pourrait-il être pire ? C’est ce que suggèrent les auteurs de l’étude, pour qui l’augmentation de la part des prestations sociales des plus pauvres « atténue quelque peu la baisse des niveaux de vie ». Ces prestations passent de 36,3 % à 39,3 % des revenus des plus modestes entre 2008 et 2009.

Pauvreté en hausse chez les non-salariés

Parmi les personnes occupant un emploi, les non-salariés sont les plus touchés par la hausse de la pauvreté. Leur taux de pauvreté (proportion de ceux dont le niveau de vie est inférieur au seuil de pauvreté) passe de 15,3 % en 2008 à 16,9 % en 2009, soit 1,6 % de plus. Leurs revenus sont plus sensibles à la conjoncture économique, explique l’Insee.

Niveau de vie médian stable

À l’échelle de l’ensemble de la population, le niveau de vie médian est en 2009 de 1 590 euros par mois, en augmentation de 0,4 % par rapport à 2008. Cette médiane départage la moitié des personnes disposant d’un niveau de vie inférieur de la moitié ayant un niveau de vie supérieur.

Le chiffre de 0,4 % n’a toutefois pas rattrapé l’inflation pourtant modérée de 2009. La hausse des prix a été cette année-là de 0,9 % selon les calculs de l’Insee. Cela s’explique par la baisse des produits manufacturés et celle des prix alimentaires.

Mais en 2011, l’inflation est repartie à la hausse, tout comme le chômage, un mélange au goût très amer. Le directeur de l’Action France et Europe du Secours Catholique voit une raison d’espérer dans la volonté des politiques de mieux réguler l’économie de marché. Mais, se demande-t-il, « auront-ils le courage d’affronter ces marchés ? », malgré la forte pression de leurs acteurs pour redresser les déficits publics un peu partout en Europe, et mettre en place des politiques d’austérité.

François Tcherkessoff

Source : Secours Catholique

Repost 0
Published by paroisse.bligny - dans Secours Catholique
commenter cet article
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 06:13

Crise alimentaire dans la Corne de l’Afrique



Face à la sécheresse prolongée qui frappe plus particulièrement l’Ethiopie, le Kenya et la Somalie, plongeant la région dans une grave crise alimentaire sans précédent, le Secours Catholique se mobilise. L’association débloque une première aide d’urgence de 300 000 euros et lance un appel aux dons. 
Les Nations unies estiment à 12 millions les personnes touchées par l’actuelle sécheresse dans la Corne de l’Afrique, la pire en des décennies selon elles.

Plus de 10 millions de personnes ont besoin d’une aide d’urgence dans la région subissant une situation humanitaire catastrophique jamais atteinte depuis soixante ans. Les dernières estimations font état d’environ 4,5 millions de personnes affectées en Ethiopie, 3,5 millions au Kenya et 2,5 millions en Somalie (soit un tiers de la population).

Autre sujet de préoccupation, les populations déplacées et réfugiées, qui se retrouvent dans des camps déjà surpeuplés. Les taux de malnutrition dans les zones les plus gravement touchées dépassent le seuil d’urgence de 15% et atteignent 22% en moyenne avec des pics pouvant aller jusqu’à 30 à 40%. Cette situation dramatique est le résultat des effets conjugués d’une pluviométrie largement déficitaire entraînant une sécheresse prolongée, la mortalité élevée du bétail et la hausse des prix des denrées alimentaires. La situation de conflit persistant en particulier en Somalie est par ailleurs un facteur aggravant.

Face à une catastrophe d’une telle ampleur et aux besoins considérables des populations, le Secours Catholique-Caritas France débloque une première aide de 300 000 euros afin de soutenir des programmes d’urgence du réseau Caritas permettant de soulager en partie l’insécurité alimentaire et les conditions sanitaires déplorables des ménages : distributions alimentaires et non alimentaires (semences, outils agricoles, petit bétail), accès à l’eau et traitement thérapeutiques et complémentaires contre la malnutrition. Dans le même temps, des évaluations de besoins sont conduites afin d’apporter la réponse humanitaire la plus adéquate.

Le Secours Catholique-Caritas France est engagé depuis plus de 10 ans auprès du réseau Caritas éthiopien sur des programmes d’accès à l’eau potable et de sécurité alimentaire. Cet engagement va devoir aujourd’hui augmenter et se diversifier pour pouvoir répondre à l’ampleur de la situation d’urgence dans laquelle se trouve la région.

Pour soutenir ces actions d’urgence en faveur des populations touchées par la crise alimentaire et nutritionnelle, le Secours Catholique-Caritas France lance un appel aux dons :

Secours Catholique
9 ter, bld Voltaire
21000 DIJON
03
 80 68 09 80 - cotedor@secours-catholique.org

cotedor@secours-catholique.org

 

Repost 0
Published by paroisse.bligny - dans Secours Catholique
commenter cet article

LA PAROISSE

 

 

 

Le Blog de la paroisse est tenu par des laïcs, pour les actes de catholicité ou pour contacter

le secrétariat de la paroisse vous pouvez le faire au

03 80 20 10 41 et à l'adresse :

martine-germain@wanadoo.fr


:

   

 

Pour écrire au "blog", vous pouvez utiliser l'adresse suivante:


paroissebligny@yahoo.fr


Les annonces du mois :

 


SEPTEMBRE 2013

 

 


 

 

 

  •  

 

 

 

 

IMG_6445--2-.JPGC'est en vain qu'on cherche à remplacer Dieu. Rien ne saurait combler le vide de son abse

EVANGILE DU JOUR